Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de presse : UNE NOUVELLE AGRESSION DANS LES BUS !

FACE AU RAS LE BOL DES CHAUFFEURS

LA COLLECTIVITÉ RÉPOND => SANCTION ET MÉPRIS !

Encore une fois, une femme, une conductrice de bus de la C2A, a été agressée physiquement, le 16 janvier 2020. Cette fois-ci le vase est plein !

Le fait relaté dans la dépêche, les radios et l’action menée par les conducteurs, a amené, le coupable à se dénoncer auprès des services de police.

Suite à cette dernière agression et pour éviter de se mettre en danger, les chauffeurs en cosignant individuellement l’imprimé, ont choisi d’exprimer leur lassitude face à l’immobilisme de la collectivité en se mettant en droit de retrait.

Malgré l’immobilisation des bus, les usagers ont pris leur mal en patience et ont compris la réaction des chauffeurs. Pour preuve, nombreux sont ceux qui ont manifesté leur soutien et leur sympathie aux agents qui ont l’habitude de les transporter.

Cependant la collectivité, elle, a choisi de leur répondre par la menace et le chantage !.

En effet les chauffeurs ont été sommés de reprendre le travail et sous peine d’une retenue de salaire.

Ils auraient sans nul doute préféré recevoir le soutien et l’empathie de leur employeur.

Ils auraient souhaité que leur employeur prenne enfin la mesure de la problématique…. Au lieu de cela, comme d’habitude, la collectivité fait tout pour étouffer les actes d’agression. En effet, les agents victimes ne sont soutenus, ni moralement, ni psychologiquement, ni juridiquement et quand l’administration le fait c’est le strict minimum pour se donner bonne conscience.

Qui plus est la CGT a alerté à mainte reprises la présidente de la C2A et l’élue en charge des transports, des conséquences sur les agents de ces nombreuses agressions.

Aucune réponse… Aucune prévention… Aucune protection des Agents…

Aujourd’hui, par une note affichée, les chauffeurs ont constaté qu’ils sont victimes de la « double peine » …. L’agression et dans la foulée, la menace et le chantage émanant de leur employeur avec la retenue sur leur salaire.

Il ne fait pas bon travailler dans une collectivité dont les élus pratiquent le macronisme !

Leur vision purement financière et comptable se fait au mépris de la santé, de la sérénité et du bien-être au travail. Rappelons au passage que l’employeur reste responsable de la santé physique de ses agents….

Cette manière d’agir par les élus et la direction est une véritable honte !.

Pour eux l’être humain n’est qu’une simple ressource que l’on jette à l’envie.


Lisez, Imprimez et Diffusez le document ci après

PDF - 585.1 ko

Pourquoi Pas Vous Cette information vous a été utile alors n’hésitez pas :

  • Adhérez à la CGT ;
  • Participez avec nous pour défendre :
    • vos droits
    • et en gagner de nouveaux.
Site réalisé sous Spip Mentions légales -